Projet LISA

Usage approprié des médicaments

Mise à jour : 30 octobre 2023

On définit l’usage approprié des médicaments comme ce qui « se produit quand les patients reçoivent le bon médicament, au bon moment, à la bonne dose, et pour les bonnes raisons¹ ».

Considéré comme une problématique de santé publique, la polypharmacie touche de manière plus importante la population âgée. La polypharmacie est définie comme l’usage de 5 médicaments et plus dans une année. Les études suivent également la prise de plus de 10 et même 15 médicaments et plus au sein de la population. 

Puisque le traitement des maladies chroniques nécessite la prise de médication, il n’est pas surprenant que la polypharmacie soit plus répandue parmi les aînés. Or, il s’agit également de la population la  plus vulnérable aux effets indésirables des médicaments.

 

Source :

  1. Selon le Réseau canadien pour l’usage approprié des médicaments et la déprescription

Principaux constats

  • Entre 2000 et 2016, la prévalence de la polypharmacie est passée de 62,0 % à 72,8 % au sein de la population de plus de 65 ans et plus. Pour les aînés qui utilisent au moins dix médicaments par année, la proportion s’est quant à elle accrue de 26,0 % à 38,1 %
  • Au Canada, près d’un aîné sur deux prend au moins un médicament potentiellement inapproprié. Cela peut entraîner des risques pour la santé, y compris des chutes, des fractures, des hospitalisations ainsi qu’une perte de l’autonomie. 
  • 71 % des aînés canadiens seraient prêts à arrêter un médicament si leur médecin leur disait que c’est possible.

Quelle place pour l’innovation?

La méconnaissance est à nouveau un enjeu majeur. La sensibilisation et le partage des expériences et pratiques porteuses sont un levier d’innovation important. Ils permettront de mobiliser tant les aînés eux-mêmes que leurs proches et les personnes qui leur offrent des soins et services.

Les trajectoires qui s’offrent aux aînés ont lieu de prendre davantage en considération l’usage approprié des médicaments, notamment au grand âge, afin d’améliorer la qualité de vie et agir en prévention au sein de cette population. De nouvelles trajectoires ou des trajectoires plus optimales doivent être explorées et expérimentées.

Visées du LISA

  • Sensibiliser les aînés et les intervenants cliniques et communautaires à la polypharmacie et à l’usage approprié des médicaments.
  • Explorer les possibilités pour réaliser un projet pilote, avec des partenaires engagés sur la question de la polypharmacie et l’usage approprié des médicaments.

Où en sommes-nous?

Les navigatrices et navigateurs des équipes de gériatrie sociale recevront une formation sur l’usage approprié des médicaments, donnée par notre pharmacien partenaire, Alexandre Campeau Calfat.

  • Lors d’une communauté de pratique, nous aurons la chance de sensibiliser les intervenants, mais également d’entendre les questions qu’ils se posent et les situations qu’ils rencontrent. Ces échanges guideront les actions à venir.

Principaux partenaires

  • Alexandre Campeau Calfat, pharmacien, candidat au doctorat et membre du comité de recherche du Réseau canadien de l’usage approprié des médicaments et de la déprescription
  • Roger Simard, pharmacien retraité et expert-conseil en santé numérique
  • Les équipes de gériatrie sociale

Les
autres projets
LISA

Accompagnement à un rendez-vous de santé

Collaboration avec les paramédics

Dépistage de la fibrillation auriculaire en communauté

Nutri-AGES (nutrition)

Offre de menus travaux

Prêt d’équipements adaptés

Rééducation périnéale et pelvienne

Santé auditive

Transport médical

Merci
à nos partenaires !

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Devenez membre de la Fondation AGES et recevez notre infolettre! C'est gratuit!

Découvrez la plateforme!

Une ressource pour aider les personnes aînées et leurs proches à garder leur pouvoir d’agir sur leur santé

Aller au contenu principal